Portrait de l’Aventurier

Peggy Bouchet
Quelques mois après ma seconde traversée de l’Atlantique à la rame, une petite fille de douze ans m’a interrogée sur les qualités et la formation requises pour « devenir une aventurière ». Les enfants m’étonneront toujours par leur bon sens et leur spontanéité !

La réponse que j’ai faite alors, le portrait que j’ai dressé à l’époque peut aisément s’appliquer à notre quotidien. Au vu du climat ambiant, morose et anxiogène, j’intègre souvent ce portrait dans le cadre de mes conférences. L’auditoire saisit rapidement que la vie doit rester une aventure. Il reste à chacun le choix de traverser son Atlantique.

Pour mériter ce terme, notre existence doit conserver encore et toujours ces notions de risques, de gestion de l’inconnu et de l’imprévu face à des épreuves qui font appel à nos ressources personnelles et à notre expérience propre.

Dans notre société, il s’agit de retrouver le goût de la découverte, la volonté de se dépasser et de prendre des décisions. Au quotidien, pensons à tirer parti des obstacles, à relever les défis de la vie et à se projeter en vainqueur.

Portrait de l’Aventurier par Peggy Bouchet

  1. Ne pas avoir peur d’échouer, de tomber et de se relever.
  2. Etre vacciné à l’enthousiasme.
  3. Garder son sang-froid en toutes circonstances : soyez donneur si vous en avez trop !
  4. Apprendre à être étanche aux critiques et aux jugements des autres.
  5. Se projeter en permanence en vainqueur.
  6. S’adapter aux situations, que ce soit par vents favorables ou courants contraires.
  7. Disposer d’un solide sens de l’humour.
  8. Avoir un regard toujours curieux, aiguisé.
  9. Apprendre à dire NON.
  10. S’accrocher, s’accrocher toujours pour atteindre son but.